Galerie Amavero art et poésie

pluie rouge

Betty Rosant - Limite
la pluie rouge tomba sur la ville 
honteuse la mer partit se cacher
emportant avec elle les poissons affolés
les maisons blanches tremblaient de peur
puis un cri vibrant jaillit de la côte
déclamant aux gens perdus
creusez loin
cherchez au-delà de l’illusion
née du cauchemar des hommes
vivez le présent
et ses cadeaux
le sourire revint sur les quais
et le monde finit par s’habituer
à ces couleurs nouvelles
qui rendaient leur vie plus joyeuse


Texte : Luc Fayard
inspiré par 
Limite, de Betty Rosant

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Contact Me

Nom

E-mail

Message